Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'humain est un produit comme un autre - Page 4

  • Balade en hélicoptère sous le soleil

    Le week-end dernier, j'ai tenté une expérience pas comme les autres : j'ai en effet réalisé un vol en hélicoptère à Mandelieu. Et j'ai trouvé ça franchement pas mal. Ça ne ressemble en rien au vol en avion, en fait. Tout d'abord, dans un hélicoptère, on a un cockpit vitré qui permet de regarder partout autour de soi. Ensuite, on peut à tout moment s'arrêter pour regarder de plus près tel ou tel bâtiment. Et ça, c'est plutôt pas mal ! Cette sortie m'a d'ailleurs rappelé ces voitures volantes qu'on nous promet depuis un bout de temps et qui se font encore attendre. Je me suis demandé ce qu'elles étaient devenues, finalement. Eh bien, figurez-vous que contre toute attente, et même si l'on en entend encore peu parler, les voitures volantes n'ont pas été abandonnées. J'ai fait quelques recherches là-dessus, et ces voitures tant attendues pointeront sans doute le bout de leurs ailerons dans peu de temps. Des projets innovants sont en effet à l'oeuvre. Une start-up américaine, Terrafugia, développe ainsi The Transition, un véhicule traditionnel pouvant déplier des ailes pour voler sur une distance de 650 km. Mieux encore, l'entreprise vient d'obtenir l'aval des autorités pour commercialiser son bébé en Amérique ! Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres ! J'estime que les premiers véhicules commerciaux pourraient débarquer dans notre paysage d'ici dix ans. Certes, je ne suis pas devin, et mes calculs sont sans doute imparfaits. D'autant plus que je ne suis pas objectif, car j'attends impatiemment cette évolution : ce sera à l'évidence une révolution colossale pour tout le monde ! Mais une chose est sûre : le concept n'a pas été abandonné et finira forcément par débarquer dans l'espace urbain. J'ai hâte de voir ce jour arriver ! En attendant ce jour, vous pouvez toujours opter pour l'hélico, si vous appréciez les activités originales. Après tout, l'hélico sera d'ici quelques années la première version de la voiture volante ! :-) Je vous invite à jeter un oeil au site du prestataire, si ça vous intéresse. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du blog sur ce de vol en hélicoptère qui est très bien élaboré sur ce sujet.

  • Colloque NewTech de Londres

    La semaine dernière, j'ai eu l'occasion de suivre un séminaire à Londres qui était dédié aux nouvelles technologies. De tous les événements de ce genre que je suis amené à suivre (et autant vous dire que c'est assez fréquent), c'est toujours ce thème-là que j'attends avec le plus impatience, car il me permet de découvrir quelles technologies qui sont sur le point de changer nos vies. Et celle qui m'a vraiment marqué lors de ce dernier événement, ce sont les véhicules autonomes. Les premiers véhicules sans chauffeur débarquent en effet dans nos villes, et même s'ils ne sont pour le moment qu'en phase de test, l'engouement de l'industrie (et des politiques !) pour ces véhicules fait qu'ils vont sans doute bientôt se répandre comme une traînée de poudre. Le monde de I-Robot n'est clairement plus très loin. Je dois dire que j'ai longtemps été sceptique à l'idée de cette technologie. Je prends trop de plaisir à conduire pour imaginer laisser cette tâche à une machine. Seulement, ne plus avoir à conduire offre tout de même un sérieux avantage : celui de se libérer du temps pour soi. Durant les trajets, il est donc probable que le conducteur sera sous peu plus occupé par l'écran de son smartphone que par la route (ce qui est déjà le cas, mais encore dangereux). Et les avantages de ces nouveaux conducteurs crèvent les yeux. Il y a bien sûr la sécurité : une machine ne fait pas d'excès de vitesse, n'est pas distraite par un appel téléphonique, n'a pas sommeil. Bref, c'est la conductrice idéale, et tout laisse à penser qu'elle va largement contribuer à augmenter la sécurité routière. Mais ce n'est pas tout. Les véhicules autonomes vont aussi avoir de nombreux autres avantages, comme : réduire les embouteillages ; faire livrer ses courses directement chez soi ; réduire les signalisations dans le paysage... Et il est probable que toutes les applications n'aient pas encore été pensées ! Autant vous dire que ces nouveaux véhicules vont sérieusement réformer le paysage urbain et son fonctionnement. J'attends cette innovation avec impatience ! Sinon, ce séminaire a été un vrai bonheur. D'ailleurs, je vous mets en lien l'agence qui s'en est occupée : j'ai beaucoup apprécié la qualité de l'organisation. Retrouvez toutes les infos sur ce séminaire à Londres en suivant le lien.

  • La situation des migrants en Hongrie

    En 2016, les caractéristiques du système d’asile hongrois ont poussé un certain nombre d’autres pays européens à se prononcer contre les renvois en Hongrie, voire dans certains cas à recommander purement et simplement la suspension des transferts au titre du règlement de Dublin. Le pays a continué de placer des demandeurs d’asile en détention, sans appliquer les garanties indispensables pour veiller à ce que cette mesure soit légale, nécessaire et proportionnelle. En juillet, la Cour européenne des droits de l’homme a conclu dans l’affaire O.M. c. Hongrie que la rétention d’un demandeur d’asile gay portait atteinte au droit de l’intéressé à la liberté et à la sécurité. Elle a jugé que la Hongrie n’avait pas procédé à une évaluation individuelle pour justifier la rétention du requérant, ni tenu compte de la vulnérabilité à laquelle il était exposé dans son lieu de détention en raison de son orientation sexuelle. Le gouvernement a dépensé plus de 20 millions d’euros en campagnes de communication pour dépeindre les réfugiés et les migrants comme des criminels et des menaces pour la sécurité nationale. En octobre, il a organisé un référendum national sur son opposition à la relocalisation de demandeurs d’asile en Hongrie dans le cadre d’un dispositif concernant toute l’UE. Faute d’une participation suffisante, ce référendum a été invalidé. Avec la Slovaquie, le gouvernement a contesté devant la Cour de justice de l’Union européenne la légalité de la décision du Conseil européen relative aux quotas de relocalisation. L’affaire était en cours à la fin de l’année. En novembre, le Comité européen pour la prévention de la torture a publié un rapport sur les centres de rétention pour migrants et demandeurs d’asile dans le pays. Il a constaté qu’un nombre considérable d’étrangers, dont des mineurs non accompagnés, déclaraient avoir été victimes de mauvais traitements physiques de la part de policiers. Le gouvernement a rejeté ces allégations.